CCLM

Travaillons ensembles pour un lac en santé
COMITÉ DES CITOYENS DU LAC MANDEVILLE
Aller au contenu
ÉRADICATION DE LA PHRAGMITE
Plante envahissante

Cette jolie graminée, communément appelée roseau commun, pousse souvent dans les fossés le long des routes, dans les marécages ou près des cours d'eau est en fait une plante très envahissante. Bien qu'on soit attiré par son panache spectaculaire, elle n'en reste pas moins que cette plante est incroyablement envahissante. Si elle s'installe à un endroit, elle partira à la conquêtee de terrains plus secs avoisinants et elle étouffera rapidement tous les autres végétaux environnants. Il sera ensuite très difficile de l'éliminer. Autre problème non négligeable, elle constitue une menace pour les marécages et autres milieux humides car elle assèche ces milieux humides indispensables à la bio-diversité.

Nous travaillons à l’éradication de cette plante exotique envahissante malheureusement présente ici au lac.  AGIR Maskinongé a préparé une demande de subvention soumise  à la Fondation de la Faune du Québec à l’automne 2018.  C’est avec regret que nous avons été informé que notre demande n’avait pas été retenue.  Nous poursuivons nos efforts car, à l’endroit le plus dense, une colonie de plus de 700 mètres carrés est présente sur les berges du lac et s’agrandit rapidement.
 
Si cette plante est présente sur votre terrain, il est important de vous en débarrasser le plus tôt possible.  Des coupes répétées en faisant bien attention de ne pas propager la plante en multipliant les fragments.  Ne pas jetez ces plants dans la nature et il est important de redoublez de prudence en bande riveraine.  N’hésitez pas à communiquer avec nous pour vous conseiller et vous aider.


Alors comment contrôler son envahissement ?  Il faut s'armer de patience mais c'est nécessaire !

1- Il a été prouvé que l'utilisation d'herbicides ne donne pas de bons résultats.
2- Le fauchage tant qu'à lui, qui doit être fait fréquemment, ne fait théoriquement qu'affaiblir son envahissement mais encore une fois de nombreux essais sont restés infructueux.
3- Tant qu'au déterrement, il ne faut surtout pas ensuite les jeter sur un autre terrain car ils se répendront rapidement dans ce nouvel environnement et le problème ne fera que changer de place.
4- Alors la méthode la plus efficace à utiliser sur les terrains privés reste jusqu'ici l'installation de bâches noires (la lumière étant sa principale source d'énergie) après avoir fauché les phragmites au printemps. Fixez-la à l'aide de briques et bien au-delà de la zone infestée et laissez-la en place toute l'année. Mais là encore la plante va se défendre et si après un an il y a encore des repousses, remettez la bâche en place pendant encore une année.

© Tous droits réservés/Comité des Citoyens du Lac Mandeville
Conception:  J. Laliberté

lacmande@lacmandeville.org
Retourner au contenu