cclm

Travaillons ensembles pour un lac en santé
COMITÉ DES CITOYENS DU LAC MANDEVILLE
Aller au contenu






Photos: Etang.ca
PROJET - ÎLES FLOTTANTES
***** PROJET ANNULÉ *****

Toujours dans l'optique d'un lac en santé, le Comité des citoyens du lac Mandeville avait mis en branle, tel que proposé lors de la dernière Assemblée Générale Annuelle, un projet pour l'aménagement d'îles flottantes sur le lac Mandeville en vue de capter une partie du phosphore présent dans notre lac.

Malheureusement après plusieurs démarches en ce sens, le projet a dû être annulé pour différentes raisons dont en voici quelques-unes:

  • Selon le MDDELCC, ce type d’installation dans un même plan d’eau ne pourrait être autorisé qu’à titre EXPÉRIMENTAL et à condition de comporter un suivi rigoureux afin de pouvoir vérifier la tendance des résultats à moyen et long terme.
  • Selon certains biologistes (projet pilote au lac à l'Anguille*) il aurait nécessité, afin de pouvoir réduire de 50% la concentration de phosphore, plus de 1,500 îlots flottants et certaines limites méthodologiques pour une telle expérimentation restent variables et incertaines selon les variétés de plantes utilisées, leur résistance et le climat de chaque année qui s'avère de plus en plus changeant.
  • Demande de l’entretien (installation, choix et plantation de végétaux bien ciblés, faucardage des tiges à l’automne essentiel sinon tout le phosphore emmagasiné dans les tiges retourne dans lac).
  • Il aurait été obligatoire de se prévaloir d’une assurance responsabilité (+ ou - 1,000$ / an).
  • Le faucardage demande un certain entretien sinon l’îlot se dégrade et se retrouve rempli à outrance de plantes, certaines mortes et d’autres envahissantes.

*  Nous avons communiqué avec M. André Lévesque (président de l'Association de la protection de l'environnement du Lac à L'Anguille) et tout au long de la conversation il a insisté pour nous faire comprendre que l’ultime moyen de potentiellement pouvoir utiliser avec efficacité ces îles flottantes était d’abord et avant tout de privilégier les actions visant la gestion des apports en nutriments et en phosphore à la source. Selon le bilan du MDDELCC, les apports qui continuent à se déverser dans un lac (agriculture, eaux usées ou autres) rendent inefficaces de telles installations fort couteuses et que pour cette principale contrainte, ces outils ne pourront remplir leur mandat de réhabilitation et de restauration d’un lac. Il faut régler À LA SOURCE avant toute chose.
Tout droits réservés, Comité des Citoyens du Lac Mandeville
Conception:  J. Laliberté

Retourner au contenu